Apple : les iPhone pèsent moins de 50% du chiffre d'affaires

Apple s'allie avec ant financial pour relancer l'iphone en chine

Si l'iPhone reste de loin le produit phare d'Apple, son poids dans les ventes de l'entreprise est amené à diminuer. Pour prendre son relais, l'entreprise californienne compte sur le succès de ses accessoires et sur sa transformation en entreprise de services.

Publié le 01-08-2019 par François Manens

Ce sont peut-être les prémisses de la fin d'une ère pour Apple. Pour la première fois depuis 2013, les ventes d'iPhone représentent moins de 50% de son chiffre d'affaires. Si les smartphones pèsent encore près de 26 milliards de dollars, leurs ventes ont chuté de 11,8% par rapport à l'an dernier. La faute à une concurrence exacerbée, notamment de la part des marques chinoises, et à une saturation du marché. Malgré la baisse des recettes tirées de sa vache à lait, Apple est parvenu à augmenter son chiffre d'affaires de 1% par rapport à 2018, à 53,8 milliards de dollars, après deux trimestres consécutifs en baisse.

D'un côté, la firme californienne a pu compter sur le reste de ses ventes de matériel (iPad, MacBook et accessoires), en progression de 19,8% à 16,3 milliards de dollars. De l'autre, les efforts consacrés au développement de ses activités de service (Apple Pay, App Store, Apple Music, iCloud...) portent leurs fruits, avec une augmentation des ventes de 12,6%, à 11,5 milliards de dollars. En conséquence, Apple a maintenu un bénéfice trimestriel à plus de 10 milliards de dollars, en baisse de 13% par rapport à l'an dernier mais supérieur aux prévisions. Ces résultats ont été suffisants pour rassurer les marchés, qui ont sanctionné l'annonce par une augmentation de 4% de l'action à la fermeture de la Bourse à New York.

L'iPhone pèse moins... en attendant 2020 ?

La sortie de l'Iphone X et de ses déclinaisons à l'été 2018 avait conduit Apple à des chiffres records. Mais f

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités