Anne Lauvergeon prend la présidence de la start-up Sigfox

logo sigfox

La start-up Sigfox, spécialisée dans les objets connectés, vient de recruter Anne Lauvergeon comme présidente du conseil. De quoi donner corps à ses ambitions paneuropéennes, et s'imposer comme un champion technologique français.

Publié le 29-04-2014 par Laurent Baquista

Anne Lauvergeon, une recrue de choix pour Sigfox

 

Fondée en 2009 par Ludovic Le Moan, la start-up Sigfox a décidé d'ignorer les offres de plusieurs repreneurs potentiels, pour accélérer sa croissance dans l'optique de bâtir un champion technologique français. Une ambition affirmée haut et fort, qui s'accompagne du recrutement d'Anne Lauvergeon comme présidente du conseil. D'aucuns trouveront ce poste inattendu pour l'ex-sherpa du président François Mitterrand, qui peut se targuer d'avoir dirigé des groupes aussi prestigieux qu'Alcatel ou Areva et siège aux conseils d'Amex, d'Airbus Group ou encore de Total. Au cours des derniers mois, le nom d'Anne Lauvergeon circulait d'ailleurs pour la direction de Bercy, voire même d'Orange. Mais la rencontre avec Ludovic Le Moan dans l'avion du voyage présidentiel vers la Silicon Valley a constitué un véritable tournant.

 

 

Sigfox, le champion des objets connectés

 

A l'heure actuelle, Sigfox s'impose comme le premier opérateur de l'Internet des objets hors réseaux cellulaires traditionnels (2G, 3G, 4G), avec plus de 200.000 éléments connectés sur son réseau : centrales d'alarme, compteurs de gaz, conteneurs de déchets, panneaux publicitaires, etc. Un marché à fort potentiel de croissance : selon l'institut Gartner, l'Internet des objets devrait compter 26 milliards d'unités à l'horizon 2020, soit plus que le parc de tablettes, smartphones et PC (7,3 milliards). A noter que la start-up Sigfox vient de lever 15 millions d'euros, portant le montant total des fonds collectés depuis sa création à 27 millions d'euros.

Les dernières actualités