Alstom dévoile ses nouvelles lignes Intercités

Alstom Coradia Line

Alstom, leader français de l'industrie ferroviaire, va remplacer les anciens trains Corail sur les 34 nouvelles lignes Intercités. Un contrat d'envergure conclu entre le constructeur, la SNCF et l'Etat.

Publié le 05-12-2013 par Bertrand Dampierre

Les nouveaux trains Intercités par Alstom


Les futurs Intercités, ou «trains d'équilibre du territoire» produits par Alstom doivent remplacer les anciens trains Corail, désormais à bout de souffle. Mis en service dès le mois de décembre 2015, ces trains seront plus silencieux, plus confortables, et surtout dotés de prises électriques. Baptisés "Coradia Liner", ces trains pourront également accueillir jusqu'à 267 passagers. Un projet d'envergure, lorsque l'on sait que les trains Intercités sont empruntés chaque jour par 100 000 voyageurs. A noter que ces lignes sont majoritairement déficitaires, ce qui force l'Etat à subventionner la SNCF à hauteur de 325 millions d'euros par an, en contrepartie de leur exploitation. Toutefois, l'Etat a souligné que le renouvellement des lignes Intercités participera à la création de 4 000 emplois, directs et indirects.



Un renouvellement de la flotte en 10 ans


L'annonce du renouvellement intégral de la flotte des trains d'équilibre du territoire avait été faite au cours de l'été, par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Ce renouvellement, qui sera initié en 2015 et effectif à l'horizon 2025, devrait remplir durablement les carnets de commande de l'industrie ferroviaire. Le ministère des Transports a d'ailleurs révélé qu'Alstom avait décroché un premier contrat de 510 millions d'euros, avec une option pour 100 millions d'euros supplémentaires. De son côté, Alstom évoque la livraison de 34 rames Intercités pour 350 millions d'euros, un montant auquel s'ajoutent les coûts de construction et d'adaptation des centres de maintenance. Désormais, les concurrents d'Alstom dans l'industrie ferroviaire se préparent pour le prochain appel d'offres, qui départagera en 2015 les candidats à la deuxième tranche d'investissements.

Les dernières actualités