Airbus lance un drone-satellite à énergie solaire

Airbus lance un drone-satellite à énergie solaire

Ce matin, Airbus a officiellement présenté le premier exemplaire de production de son nouvel appareil, baptisé Zephyr et qui allie les qualités d'un drone à celles d'un satellite.

Publié le 18-07-2018 par Bertrand Dampierre

Un vol inaugural lancé

 

Indéniablement, beaucoup de choses se jouent cette semaine pour Airbus, à l'occasion du Salon international de l'aéronautique de Farnborough. La preuve, lundi, lors de sa journée d'ouverture, l'avionneur toulousain a signé pour plus de 30 milliards de dollars de commandes au prix catalogue. Aujourd'hui, c'est une annonce d'un autre genre qui met le constructeur aéronautique européen en lumière puisqu'il s'agit de la présentation officielle de son premier drone-satellite à énergie solaire, qui vient tout juste de sortir de son nouveau site de production d'Airbus Defence and Space basé à Farnborough et qui est actuellement en train d'effectuer son vol inaugural, comme l'a expliqué la direction d'Airbus dans un communiqué diffusé ce matin.

En pratique, le premier exemplaire de production de ce nouveau type d'appareil, baptisé Zephyr et qui revendique avoir « l'endurance d'un satellite et la flexibilité d'un drone », a été lancé d'Arizona, aux États-Unis, mercredi 11 juillet dernier pour un voyage qui entend mettre en évidence toutes « les capacités de l'appareil », à savoir principalement un vol à très haute altitude et d'une longue durée.

 

14 appareils produits en deux ans

 

En pratique, le nouveau drone-satellite d'Airbus, qui sera destiné à des applications militaires et à des applications civiles, peut ainsi voler jusqu'à une altitude de 70 000 pieds, soit environ 21 kilomètres, afin de survoler à la fois le trafic aérien classique et les intempéries en tout genre. En matière de durée, l'appareil peut aussi déjà voler pendant plus de deux semaines sans avoir besoin d'être ravitaillé.

À terme, Airbus espère pouvoir faire séjourner son appareil jusque « trois mois dans la stratosphère » sans ravitaillement, ce qui prouve bien que le groupe fondé en 1970 et actuellement dirigé par Thomas Enders et Guillaume Faury entend bien accélérer en matière d'innovation ces prochains mois et ces prochaines années. Dans les faits, Airbus a d'ores et déjà annoncé que sept exemplaires de Zephyr seront produits avant la fin de l'année en cours, tandis que sept autres devraient voir le jour en 2019. Une révolution est en marche.

Les dernières actualités