Affaire Huawei en Grande-Bretagne : le ministre de la Défense viré par Theresa May

Brexit/lidington: may souhaite aboutir avant juillet

Theresa May a limogé son ministre de la Défense en raison de son implication dans les fuites concernant la décision britannique d'autoriser une participation de l'équipementier chinois Huawei au réseau 5G.

Publié le 02-05-2019 par latribune.fr

Bang, bang. Theresa May cogne dur. Très dur. Le ministre britannique de la Défense, Gavin Williamson, a été limogé mercredi pour son implication dans la divulgation d'informations liées à l'opérateur réseau chinois Huawei, ont annoncé les services de la Première ministre. "La décision de la Première ministre a été dictée par son comportement dans l'enquête portant sur la divulgation non-autorisée d'informations recueillies lors d'une réunion du conseil nation de sécurité", a expliqué un communiqué. L'eurosceptique Penny Mordaunt, jusque là ministre du Développement international, le remplacera, a fait savoir le 10, Downing Street. A 46 ans, elle devient la première femme à obtenir ce poste stratégique en Grande-Bretagne.

"La Première ministre a demandé ce soir à Gavin Williamson de quitter le gouvernement, après avoir perdu confiance dans sa capacité à assumer les fonctions de ministre de la Défense et de membre de son cabinet", a indiqué dans un communiqué Downing Street, précisant qu'elle avait été "informée de (la) conduite" du ministre à l'issue d'une enquête sur ces fuites.

Dans une lettre envoyée à son ministre, Theresa May écrit avoir des "preuves irréfutables" de sa responsabilité, ajoutant qu'il n'y a "aucune autre version crédible des événements pour expliquer cette fuite". La dirigeante conservatrice a qualifié l'affaire d'"extrêmement grave et de profondément décevante". Dans une lettre à Theresa May publiée sur son compte Twitter, Gavin Williamson "nie vigoureus

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités