ADP et Vinci Airports se placent en Iran

ADP et Vinci Airports se placent en Iran

A loccasion de la visite du Président iranien Hassan Rohani à Paris, Aéroports de Paris et Vinci Airports on placé leurs pions sur l'échiquier des transports aériens persans.

Publié le 29-01-2016 par Bertrand Dampierre

Accords de principe

 

Le retour de l'Iran dans le concert des nations avait déjà permis à de nouvelles opportunités commerciales de se concrétiser. Avec la visite officielle à Paris du Président Hassan Rohani, hier, de nouveaux partenariats ont pu s'esquisser, notamment dans le domaine des transports aériens. Aéroports de Paris a signé un accord de principe pour ouvrir des discussions exclusives en vue de développer l'aéroport de la capitale iranienne, l'Aéroport International Imam Khomeiny.

Quant à la filiale aéroportuaire du groupe français de BTP, Vinci Airports, elle a signé un protocole d'accord pour le développement des aéroports de Mashhad et d'Ispahan, le deuxième et le cinquième aéroport du pays. Ces deux contrats dans le secteur de l'aviation civile font suite au contrat majeur signé par Airbus, portant sur 118 Airbus, 4 de plus que prévu, dont 16 A350 et 12 A380. Ces trois contrats sont sans aucun doute le plus important signe d'ouverture sur l'Europe et la France que l'Iran pouvait envoyer à la communauté internationale.

 

 

 

Des projets ambitieux

 

Pour ADP, le projet de développement prévoit la rénovation et l'extension du terminal existant, ainsi que la construction et l'exploitation de nouveaux terminaux. L'ampleur de ce projet est pharaonique, puisqu'il s'agirait de porter, à l'horizon 2020, la capacité d'accueil de l'aéroport international de Téhéran à 34 millions de passagers.

Pour Vinci Airports, les projets sont similaires, puisqu'il s'agit aussi d'augmenter la capacité des deux aéroports existants. Celui de Mashhad a accueilli 8,2 millions de voyageurs en 2014, et il s'agirait de faire en sorte qu'il puisse en accueillir beaucoup plus. En effet, les lieux saints de la deuxième ville d'Iran attirent chaque année 20 millions de pèlerins. Plus modeste, celui d'Ispahan, ville d'art et d'histoire et ancienne capitale de la Perse, a accueilli 2,6 millions de voyageurs en 2014, mais son riche patrimoine historique devrait bientôt attirer de nombreux visiteurs occidentaux.

Les dernières actualités