5G : les opérateurs restent dans une profonde incertitude

L'allemagne leve 6,55 milliards d'euros lors des encheres de la 5g

Si le régulateur des télécoms a dévoilé jeudi les règles du jeu de la vente des fréquences dédiées à la prochaine génération de communication mobile au opérateurs, le prix minimum que l'Etat souhaite en retirer n'est toujours pas connu. En outre, le gouvernement sème toujours autant le doute sur la participation de l'équipementier chinois Huawei au marché français de la 5G.

Publié le 23-11-2019 par Pierre Manière

L'arrivée de la 5G en France, prévue dans le courant de l'année prochaine, n'est pas un long fleuve tranquille. La manière dont l'Arcep a levé le voile ce jeudi sur la procédure d'attribution des fréquences dédiée à cette nouvelle génération de communication mobile aux opérateurs en témoigne. Le régulateur des télécoms a confirmé que la vente des 310 MHz de la bande des 3,4 à 3,8 GHz, prévue au printemps prochain, se déroulera en deux temps. Les Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free pourront acquérir à prix fixe des blocs de 50 MHz. Les 110 MHz restants seront mis aux enchères par blocs de 10 MHz, avec un prix minimal. Chaque opérateur ne pourra, au total, acquérir plus de 100 MHz. Reste que ces modalités ont été communiquées sans une information cruciale : le prix de réserve global que l'Etat souhaite retirer de cette vente.

A ce sujet, le grand flou demeure. En juin dernier, Bercy affirmait que ce prix « devrait être plus proche de 1,5 milliard d'euros que de 3 milliards d'euros ». La fourchette reste grande, et n'a pas bougé depuis. Ce montant revêt une grande importance. En ces temps de disette budgétaire, l'Etat peut être tenté de maximiser les recettes de cette vente de fréquences. Mais si les opérateurs déboursent beaucoup d'argent pour ces actifs, ils auront mécaniquement moins de moyens pour déployer la 5G à travers l'Hexagone.

Risques pour la concurrence

Jusqu'à présent, l'exécutif a multiplié les messages laissant entendre qu'il ne se montrerait pas trop gourmand.

Lire la suite

Voir la suite...

Les dernières actualités